Promesses électorales: le DPB a reçu davantage de demandes d’estimation des coûts

OTTAWA — Le bureau parlementaire du budget affirme que la demande des partis pour une estimation des coûts de leurs promesses électorales a dépassé les attentes cette année, mais n’est pas allé jusqu’à dire qu’il devrait offrir le service à l’extérieur de la période électorale.

Depuis 2019, les partis politiques peuvent demander au bureau du directeur parlementaire du budget (DPB) d’estimer les coûts de leurs promesses de campagne 120 jours avant une date d’élection fixe.

Mais cette dernière campagne a eu lieu deux ans plus tôt que prévu après que le premier ministre Justin Trudeau a dissous son gouvernement libéral minoritaire.

Sur une période de cinq semaines, le DPB a chiffré 130 propositions de quatre partis et en a publié 72, marquant un rythme plus rapide comparativement aux 115 estimations sur 216 demandes qui ont été publiées en 2019 entre le 24 juin et le jour des élections, le 21 octobre de la même année.

Lors d’un examen du service d’estimation, des intervenants ont indiqué que le bureau du DPB devrait envisager d’affecter des ressources au calcul confidentiel du coût de propositions des partis politiques en dehors de la période d’estimation prévue par la loi, afin d’obtenir plus rapidement des estimations.

Le rapport indique que ce serait particulièrement important en cas de campagne courte se déroulant en dehors de la période d’élection à date fixe, où l’on peut s’attendre à ce que les programmes des partis soient publiés en début de campagne.

Le rapport note que pour ce faire, le Parlement devrait modifier la loi et probablement développer le bureau du DPB pour gérer le travail supplémentaire.

Le rapport publié jeudi indique que le bureau du DPB devrait plutôt rester en contact avec les partis politiques en dehors de la période de campagne officielle, mais réserver les services d’estimation des coûts à la période préélectorale de 120 jours.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.