Prononcé de la peine reporté pour l’auteur de la fusillade de La Loche

MEADOW LAKE, Sask. — Le prononcé de la peine de l’auteur de la fusillade de La Loche, en Saskatchewan, a été reporté à vendredi prochain.

Le jeune homme avait tué quatre personnes et en avait blessé sept autres, en janvier 2016, dans une école et une résidence du nord de la province.

Deux témoins de la défense ont fait valoir que l’accusé avait souffert d’une exposition prénatale à l’alcool. La Couronne souhaite rappeler ces témoins à la barre pour les interroger à nouveau.

L’adolescent a plaidé coupable à deux accusations de meurtre prémédité, deux de meurtre non prémédité et sept de tentative de meurtre.

L’audience déterminera s’il doit être condamné en tant qu’adulte ou non, car il était sur le point de souligner son 18e anniversaire au moment de la tuerie. C’est d’ailleurs pourquoi son identité ne peut pas être dévoilée.

Le jeune homme pourrait faire face à six ans de prison et quatre ans de probation s’il est condamné en tant que mineur. Sinon, il écopera d’une peine d’emprisonnement à vie.

Certaines victimes ont signifié à la cour qu’elles souhaitent qu’il soit jugé en tant qu’adulte en raison de la gravité de ses crimes.

En juin, il a présenté ces excuses aux survivants, à ses victimes et à leurs proches.