QS opposerait un réseau public de fibre optique au «cartel des télécoms»

ROUYN-NORANDA, Qc — Au troisième jour de leur tournée Abitibi-Témiscamingue, les porte-parole de Québec solidaire ont fait miroiter la création d’un réseau public de fibre optique pour garantir une connexion internet rapide à toutes les régions de la province.

En point de presse à Rouyn-Noranda, dimanche matin, Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé ont avancé que la mise sur pied de Réseau Québec ferait concurrence à l’actuel «cartel des télécommunications».

Mme Massé, candidate solidaire au poste de première ministre, constate que «le privé a échoué», alors que les régions éloignées demeurent mal desservies.

Or, le parti souligne qu’une bonne connexion internet est essentielle au développement économique des régions, de même qu’à leur capacité d’attirer — et de retenir — jeunes familles et immigrants.

Québec solidaire promet également d’abaisser les tarifs de 30 pour cent par rapport à leur moyenne actuelle.

La formation de gauche explique que Réseau Québec entrerait en partenariat avec des fournisseurs d’accès à internet (FAI) comme des initiatives municipales, des coopératives ou des PME.

Ce nouveau joueur public se chargerait également du déploiement de la technologie sans fil 5G.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie