QS réclame que les normes du travail s’appliquent aux jeunes athlètes

Québec solidaire réclame que les jeunes athlètes québécois, dont ceux de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), soient protégés par la loi sur les normes du travail.

Le député de Gouin et porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a demandé jeudi à la ministre du Travail, Dominique Vien, le retrait de l’article 1 du projet de loi 176, qui exclut les jeunes athlètes qui fréquentent l’école de l’application des normes du travail. Selon M. Nadeau-Dubois, cet article aura des conséquences inquiétantes pour des centaines de jeunes du Québec. Il fait valoir qu’il instaurera une discrimination basée sur le statut d’étudiant.

Accompagné de Gilles Lupien, un agent de joueurs de la Ligne nationale de hockey (LNH) et ancien hockeyeur, il a déploré les conditions dans lesquelles les joueurs de la LHJMQ pratiquent leur sport et réclamé un débat de société à ce sujet. Le député souhaite que l’on trouve une solution qui ne passe pas par la négation des droits des jeunes joueurs. Il soutient qu’il faut notamment penser à un meilleur partage des revenus afin que les joueurs reçoivent leur juste part.

Gilles Lupien juge pour sa part que la situation actuelle des joueurs de la LHJMQ est désastreuse. Il déplore qu’à 60 dollars par semaine, ces jeunes vivent un stress énorme, ajoutant qu’ils doivent passer beaucoup de temps à s’entraîner, en plus d’étudier. Il juge nécessaire que l’on entreprenne des discussions pour aider ainsi les jeunes du Québec.

Les plus populaires