QuadrigaCX: plus de 400 000 $ glissent entre les mains des autorités

HALIFAX — Le contrôleur nommé par le tribunal responsable de superviser la recherche des 260 millions $ dus aux clients de la plateforme d’échanges de cryptomonnaie QuadrigaCX a récemment découvert plus de 900 000 $ d’actifs numériques, dont plus de la moitié ont finalement glissé entre les doigts des autorités.

La situation étrange a été relatée mardi dans le premier rapport soumis par Ernst and Young, qui a été nommé contrôleur le 5 février lorsque la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse a accordé à la société insolvable une protection contre ses créanciers.

Selon le rapport, Ernst and Young a appris la semaine dernière que QuadrigaCX détenait 902 743 $ en cryptomonnaies Bitcoin, Litecoin et Ether dans des portefeuilles accessibles en ligne — mais quelque chose a mal tourné le 6 février.

Le rapport du contrôleur indique que QuadrigaCX a transféré «par inadvertance» 103 Bitcoins d’une valeur de 468 675 $ dans des «portefeuilles froids», auxquels la société n’a plus accès.

Les «portefeuilles froids» sont généralement des périphériques de stockage hors ligne protégés par une technologie de cryptage qu’il est pratiquement impossible de pirater.

Gerald Cotten, chef de la direction de QuadrigaCX, voyageait en Inde le 9 décembre lorsqu’il est décédé subitement.

Sa veuve, Jennifer Robertson, a déclaré que le résidant de la Nouvelle-Écosse âgé de 30 ans était la seule personne à avoir accès à l’ordinateur portable et aux clés numériques des portefeuilles censés contenir les Bitcoins et autres cryptomonnaies manquants.

Dans la même catégorie