Quatre barrages seront démolis en Californie

PORTLAND, Ore. — Des responsables américains ont donné le feu vert jeudi à un plan qui prévoit la démolition de quatre barrages sur une rivière de la Californie.

Il s’agirait du projet de démolition de barrages et de restauration d’une rivière le plus ambitieux de la planète. Il aura notamment pour effet de rétablir des centaines de kilomètres d’habitats pour les saumons.

Le vote unanime de la Federal Energy Regulatory Commission des États-Unis en faveur de la démolition de quatre barrages sur le cours inférieur de la rivière Klamath ― un projet de 500 millions $ US ― fait tomber la dernière barrière réglementaire qui empêchait toujours l’initiative d’aller de l’avant.

La portion inférieure de la deuxième plus importante rivière de la Californie pourrait bientôt recommencer à couler librement pour la première fois en plus de 50 ans. Le projet était défendu par des écologistes et des membres des Premières Nations.

Les barrages se dressent le long d’une portion de la rivière qui coule dans une région reculée qui chevauche l’Oregon et la Californie. Les travaux de démolition pourraient commencer d’ici quelques mois.

Les barrages produisent moins de 2 % de la capacité énergétique de la société PacifiCorp, soit suffisamment d’énergie pour alimenter environ 70 000 maisons, mais seulement quand ils tournent à plein régime. Cela ne se produit toutefois que rarement en raison de différents problèmes, comme un faible niveau d’eau dans la rivière.

Un porte-parole de PacifiCorp a expliqué que ce 2 % pourra être récupéré en améliorant l’efficacité d’autres installations, ou en convaincant les clients de réduire leur consommation d’électricité.

PacifiCorp aurait dû dépenser des centaines de millions de dollars pour rénover les barrages afin de respecter des normes environnementales qui n’étaient pas en vigueur au moment de leur construction. Selon l’entente approuvée jeudi, les coûts de la société seront plafonnés à 200 millions $ US; le reste des coûts de la démolition sera épongé par l’État et les contribuables.

Presque 500 kilomètres d’habitats pour les saumons seront restaurés dans la rivière Klamath et ses affluents.

Le plus petit barrage, Copco 2, pourrait être démoli dès l’été prochain. Les trois autres ― deux dans le sud de l’Oregon et un en Californie ― seront vidés très soigneusement à compter du début de 2024, dans l’espoir de rendre à la rivière son état naturel avant la fin de cette année-là.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.