Quatre décès à bord d’un bateau de croisière ancré au large du Panama

PANAMA VILLE — Quatre passagers sont morts à bord d’un navire de croisière maintenant ancré au large des côtes du Panama, a annoncé vendredi la compagnie de croisière.

Deux personnes à bord du navire ont aussi été déclarées positives à la maladie à COVID-19, alors que des centaines de passagers ne savent pas pendant combien de temps ils resteront en mer.

Affaires mondiales Canada a dit être au courant que 248 Canadiens se trouvent à bord du navire, soit 247 passagers et un membre d’équipage.

L’entreprise Holland America Line a confirmé qu’aucun Canadien n’est décédé.

Le gouvernement canadien a dit surveiller activement la situation et avoir contacté les Canadiens à bord pour les informer de façons dont ils peuvent se protéger. Affaires mondiales Canada a ajouté être en discussions avec le gouvernement du Panama et travailler avec Holland America afin de rapatrier les Canadiens.

Holland America Line a fait savoir par l’entremise de sa page Facebook que plus de 130 personnes à bord du Zaandam avaient signalé ressentir des symptômes s’apparentant à une grippe.

«Holland America Line peut confirmer que quatre invités plus âgés sont décédés à bord du Zaandam, est-il écrit dans la déclaration. Nos pensées et nos prières accompagnent leurs familles et nous faisons tout en notre possible pour les soutenir pendant cette période difficile.»

La cause des décès n’a pas été identifiée.

Le navire, qui s’était vu refuser le passage à travers le canal de Panama et qui avait été détourné par d’autres ports, était ravitaillé en matériel médical et en personnel médical depuis un autre navire de Holland America, le Rotterdam. L’entreprise envisageait de commencer à transférer les passagers en santé sur ce navire.

«La priorité pour les premiers invités à être transférés sera donnée à ceux du Zaandam qui ont des cabines intérieures et qui ont plus de 70 ans, pouvait-on lire dans la déclaration. Il y a 1243 invités et 586 membres d’équipage à bord du Zaandam.»

Le Zaandam a quitté Buenos Aires, en Argentine, le 7 mars. Le navire tentait de se rendre à Fort Lauderdale, en Floride, après s’être vu refuser la permission d’amarrer à sa destination d’origine, San Antonio, au Chili, il y a une semaine. La compagnie de croisière a dit que personne n’avait quitté le navire depuis le 14 mars à Punta Arenas, au Chili.

Le 22 mars, quand plusieurs passagers ont rapporté des symptômes s’apparentant à une grippe, le navire a pris des mesures de protection, notamment de dire à tous les passagers de s’isoler dans leur cabine, a indiqué la compagnie de croisière. Jeudi, tous les passagers et l’équipage ont reçu des masques et des instructions sur la façon de les utiliser.

Commentaires
Laisser un commentaire