Quatre hommes accusés d’un vol de homards de 1 M $ au Nouveau-Brunswick

CARAQUET, – Quatre hommes font face à des accusations relativement à un vol de homards d’une valeur d’un million de dollars qui ont été dérobés à une entreprise de fruits de mer du Nouveau-Brunswick, lors de la dernière fête du Canada.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) croit que le braquage est lié à un réseau criminel plus large qui ciblait les cargaisons de marchandises au Québec et au Nouveau-Brunswick.

Les enquêteurs indiquent qu’un camion de transport appartenant à l’entreprise Eco-Technologies a été subtilisé à Caraquet, au Nouveau-Brunswick, le 1er juillet.

Le camion aurait ensuite été utilisé pour dérober des homards d’une valeur d’un million de dollars dans une aire réfrigérée des Pêcheries LeBreton & Fils à Grand-Anse, au Nouveau-Brunswick.

Trois Québécois âgés de 21, 42 et 52 ans, ainsi qu’un Néo-Brunswickois de 40 ans, sont accusés notamment de vol de plus de 5000 $.

Il s’agit de l’un des braquages les plus lucratifs d’une série de vols de homards survenus dans les Maritimes depuis un an, dont deux incidents qui ont eu lieu le mois dernier à Port Mouton, en Nouvelle-Écosse.