Quatre morts dans une fusillade dans un hôpital de Tulsa aux États-Unis

TULSA, Okla. — Quatre personnes ont été tuées dans une fusillade survenue mercredi dans un bâtiment d’un campus hospitalier de Tulsa, en Oklahoma, a confirmé une source policière.

Le chef adjoint du service de police, Jonathan Brooks, a ajouté que le tireur aussi avait perdu la vie. Il semble qu’il ait retourné son arme contre lui. Les motivations derrière son geste n’ont pas été précisées. Il aurait utilisé à la fois une carabine et une arme de poing pour commettre ses crimes, d’après M. Brooks.

«Des policiers fouillent chaque pièce du bâtiment pour s’assurer qu’il n’y a pas d’autre menace, ont écrit les forces de l’ordre dans une publication sur Facebook peu avant 18 h 00. Nous savons qu’il y a de nombreux blessés et possiblement plusieurs décès.»

Des agents sont arrivés sur place trois minutes après que le centre de répartition eut reçu l’appel d’urgence et ils sont entrés en contact avec le tireur une minute plus tard, a soutenu le chef-adjoint.

Le capitaine Richard Meulenberg a décrit le complexe médical comme une «scène de catastrophe».

Les autorités policières et médicales n’étaient pas encore en mesure d’identifier les victimes.

Le Système de santé St. Francis a placé son campus en confinement, mercredi après-midi, en raison de la situation en cours dans le pavillon médical Natalie. Ce bâtiment abrite une clinique de chirurgie externe ainsi qu’un centre de santé du sein.

Des images aériennes transmises par l’hélicoptère d’un réseau de télévision semblaient montrer des premiers répondants en train d’évacuer une victime sur une civière. Des dizaines de policiers étaient visibles à l’extérieur du complexe hospitalier. La circulation a été bloquée dans le secteur alors que l’enquête démarrait.

Un site de réunification des familles permettant aux gens de retrouver leurs proches évacués a été aménagé dans une école secondaire à proximité du campus.

Des agents du Bureau sur les armes, les explosifs, le tabac et l’alcool (ATF) ont aussi été dépêchés sur les lieux de la fusillade, a confirmé un porte-parole.

Cette nouvelle fusillade mortelle survient à peine huit jours après qu’un tireur de 18 ans eut tué 19 enfants et deux enseignantes dans une école primaire d’Uvalde, au Texas. Deux semaines plus tôt, un tireur a fait dix morts, toutes des personnes noires, lors d’un attentat raciste dans un supermarché de Buffalo.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.