Quatre vaches en cavale en Mauricie ont été capturées et remises à leur propriétaire

MONTRÉAL — Après plusieurs mois de cavale, quatre vaches qui faisaient partie du troupeau de bovins qui s’étaient échappés de leur enclos de la municipalité de Saint-Sévère, en Mauricie, ont finalement été capturées samedi soir.

La Fédération de l’UPA de la Mauricie a confirmé que les quatre vaches en question ont été transportées dimanche matin vers leur ferme d’origine, «dans le calme». Des spécialistes ont examiné les vaches depuis leur capture et selon les premières constatations, le troupeau semble en bonne forme.

Ce n’est toutefois pas la fin de ce roman-savon qui tient les Québécois en haleine depuis plusieurs semaines, puisque sept ou huit bêtes sont toujours en liberté. L’UPA compte toutefois lancer une nouvelle opération très prochainement afin de capturer aussi ces autres vaches.

Les évadées de Saint-Sévère, au large depuis juillet, avaient jusque-là résisté à toutes les tentatives visant à les capturer, même celle d’une équipe de cowboys de Saint-Tite. En novembre, la Fédération de l’UPA de la Mauricie avait aussi placé des mangeoires afin d’attirer les vaches, mais sans succès immédiat.

Cependant, dans les derniers jours, différents points d’alimentation ont été installés à des endroits stratégiques près du troupeau. Graduellement, des clôtures et d’autres appareils permettant leur rapatriement ont été déployés sur le terrain et de fil en aiguille, les vaches se sont retrouvées coincées, ce qui a permis de les capturer.

L’arrivée récente du froid et d’une bonne bordée de neige au Québec aurait toutefois changé le comportement des vaches, selon l’UPA, ce qui a empêché la capture complète du troupeau.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.