Que faudra-t-il surveiller pendant le débat de mardi soir?

Le président Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden croiseront le fer pour la première fois mardi soir, dans le cadre d’une élection présidentielle qui se déroule dans un contexte d’instabilité sans précédent.

Les électeurs seront appelés aux urnes dans 35 jours et le vote par anticipation est déjà commencé dans certains États. L’avance de M. Biden dans les sondages nationaux est étonnamment stable. Et si les derniers débats n’ont pas eu d’impact majeur sur l’issue du scrutin, le duel fort attendu de mardi soir mettra plus en relief que jamais les contrastes entre les deux hommes.

Le débat aura lieu à Cleveland et commencera à 21h, heure de Montréal. Deux autres suivront au cours des prochains jours.

Voici quelques éléments à surveiller pendant la soirée.

LA COUR SUPRÊME

La tentative des républicains d’accélérer la confirmation de la successeure de la juge Ruth Bader Ginsburg exacerbe des tensions déjà vives à Washington et risque de provoquer des flammèches mardi soir. Républicains et démocrates croient que cette querelle pourrait mobiliser leurs militants et façonner un tribunal qui pourrait être appelé à se prononcer sur de multiples questions — à commencer, possiblement, par l’issue du vote du 3 novembre.

M. Biden résiste pour le moment aux pressions du camp Trump de dévoiler qui il pourrait nommer à la Cour suprême, comme l’avait fait le président avant de choisir la juge Amy Coney Barrett pour remplacer Mme Ginsburg.

CORONAVIRUS

La réponse du président à la pandémie de coronavirus devrait atterrir en plein coeur des débats. Le virus a fait plus de 200 000 morts aux États-Unis, le bilan le plus lourd de la planète, et continue à perturber la vie quotidienne des Américains. Le président vante souvent sa réponse à la pandémie, évoquant notamment sa décision de freiner dès février les voyages en provenance de la Chine.

Mais le président et son entourage ont aussi souvent fait fi des avis des experts concernant la gravité de la crise et les mesures nécessaires pour l’endiguer. Dans le nouveau livre du journaliste Bob Woodward, le président admet avoir minimisé la gravité de la situation plus tôt cette année.

M. Biden et les démocrates ramènent la réponse du président à la pandémie à l’avant de la scène depuis le début de la campagne, et l’ancien vice-président devrait continuer à le faire mardi soir.

DES CONTRASTES DE CLASSES

M. Biden, qui rappelle souvent ses origines ouvrières, présente de plus en plus la campagne comme un choix entre son enfance modeste et la vie privilégiée de Donald Trump.

M. Biden devrait injecter une bonne dose de stéroïdes à cet argument mardi soir, quelques jours après que le New York Times eut révélé que le président n’a payé que 750 $ US en impôts personnels en 2016 et 2017, et rien du tout à plusieurs autres reprises.

M. Biden essaiera d’ébranler les cols blancs qui appuient M. Trump, surtout dans les régions ouvrières qui l’ont propulsé vers la présidence en 2016.

TACTIQUES ET STYLE

M. Trump, une ancienne vedette de téléréalité, est à l’aise devant la caméra et n’a pas ressenti le besoin de se préparer formellement pour le débat. Il saute souvent à ses sujets préférés, comme la confirmation des juges ou la «loi et l’ordre»; n’hésite pas à utiliser des sobriquets moqueurs ou des attaques vicieuses; et peut parfois déployer un nombre étourdissant de faussetés ou de demi-vérités.

Les performances de M. Biden lors des débats primaires démocrates ont été inégales et ont nui à sa candidature au début. Mais ses décennies de vie politique lui confèrent plus d’expérience des débats que le président. M. Biden a promis de «vérifier les faits» quand il sera face au président, mais prévient aussi qu’il n’a pas l’intention d’être empêtré dans une bagarre. Il devra trouver un juste équilibre entre présenter ce qui le distingue du président et tenir tête à l’homme qui dénigre souvent ses capacités physiques et mentales.

MODÉRATEUR ET FORMAT

Le débat sera modéré par le journaliste Chris Wallace, de Fox News, qui est connu pour son franc-parler. M. Wallace a aussi agi comme modérateur en 2016. Il avait alors prévenu qu’il n’était pas responsable de «l’escouade vérité» et s’était essentiellement abstenu d’intervenir pour corriger les candidats.

Le débat de mardi soir sera divisé en six segments de 15 minutes. Les sujets choisis par M. Wallace sont: les fiches de MM. Trump et Biden, la Cour suprême, la COVID-19, l’économie, la race et la violence dans les villes, et l’intégrité de l’élection.

Chaque candidat aura deux minutes pour répondre à la question du modérateur au début du segment. Ils pourront ensuite s’interpeler mutuellement. Le modérateur profitera du reste de la période de 15 minutes pour approfondir le sujet.

PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ

MM. Trump et Biden ne devraient pas se serrer la main avant le débat, en raison des mesures de précautions sanitaires. Leurs lutrins seront soigneusement espacés et ils discuteront devant un public restreint et distancé socialement.

Laisser un commentaire
Les plus populaires