Québec/Canada

Le cargo russe en panne est finalement amarré au port de Prince Rupert

PRINCE RUPERT, C.-B. – Le cargo russe qui dérivait au large de la Colombie-Britannique a été remorqué au port de Prince Rupert, où il doit subir des réparations.

Le Simushir a été raccompagné jusqu’au terminal à conteneurs Fairview, et qu’il devrait y rester durant 48 heures pour ses réparations.

Le navire russe a manqué d’électricité à la suite d’un problème mécanique jeudi soir près de l’archipel Haida Gwaii, dans le nord de la Colombie-Britannique, alors qu’il se dirigeait vers la Russie, en provenance de l’État de Washington.

Un bateau de la garde côtière canadienne a tenté samedi de tirer le navire, mais le câble s’est détaché trois fois. Un remorqueur l’a rejoint samedi soir pour le ramener au port.

Le navire transporte des centaines de tonnes de carburant, ce qui a poussé certaines autorités à s’inquiéter d’un déversement ou d’un désastre environnemental s’il venait à s’échouer.

Le ministre des Pêches et des Océans, Gail Shea, a félicité les secours pour la vitesse de leur réponse, mais les Premières Nations de la région affirment qu’ils auraient pu faire mieux, spécialement alors que les exportations de gaz et de pétrole pourraient augmenter de manière importante sur les côtes de la Colombie-Britannique.