30 M $ pour l’Alliance de l’industrie touristique du Québec

MONTRÉAL – L’«organisme associatif externe» qui sera bientôt chargé de la mise en marché de la «destination touristique Québec» à l’étranger bénéficiera d’un budget de 30 millions $ — dont 13 millions $ du ministère du Tourisme, 10 millions $ des associations touristiques régionales et «un minimum» de 7 millions $ du milieu.

La ministre québécoise du Tourisme, Dominique Vien, a dévoilé mardi le «nouveau modèle d’affaires et de gouvernance du tourisme au Québec», devant les représentants et entrepreneurs de l’industrie réunis aux Assises du tourisme 2015, à Québec.

Le nouvel organisme associatif externe, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, obtiendrait notamment son financement public des revenus de la taxe d’hébergement, qui sera uniformisée à 3,5 pour cent partout au Québec, si le projet de loi 67 est adopté. Actuellement, cette taxe varie d’une région à l’autre: de 3,5 pour cent dans la région montréalaise à 3,0 pour cent en Gaspésie et 2,0 pour cent à Laval, par exemple. Le gouvernement compterait tirer de cette harmonisation environ 10 millions $ supplémentaires.

De plus, les particuliers qui louent sur une base régulière à des touristes une chambre de leur maison ou leur condo devraient dorénavant percevoir la taxe d’hébergement.

Selon le cabinet de la ministre Vien, l’enveloppe totale pour la promotion touristique du Québec sur le plan international passerait de 13 à 30 millions $, soit une augmentation de 130 pour cent.

L’Alliance de l’industrie touristique du Québec serait alors la seule à proposer «l’unique stratégie de marketing pluriannuelle de la destination», accompagnée d’un plan annuel d’activités. L’organisme aurait également le mandat de coordonner l’ensemble des activités de promotion et de mise en marché de la destination québécoise sur les marchés hors Québec et d’en mesurer les retombées.

«Il nous faut compter sur une cohésion et une force de frappe accrues. Avec cette alliance, nous nous donnerions les moyens de fédérer les efforts de tous les partenaires autour d’une stratégie de marketing portant une vision commune et beaucoup plus forte», a souligné la ministre.

Par ailleurs, pour appuyer la «Stratégie maritime» du premier ministre Philippe Couillard, le gouvernement annonce 30 millions $ «pour soutenir des projets d’infrastructures touristiques le long du fleuve».

Ce nouveau modèle constitue une mise à jour du Plan de développement de l’industrie touristique 2012-2020.