31 surdoses liées à l’héroïne dans un site d’injection supervisée à Vancouver

VANCOUVER – Un site d’injection supervisée à Vancouver a rapporté 31 cas de surdoses liés à de l’héroïne toxique en seulement deux jours, un record depuis que l’établissement a ouvert ses portes, il y a 11 ans.

Le porte-parole de l’agence de santé régionale, Gavin Wilson, a précisé que 15 personnes avaient souffert d’une surdose lundi, alors que 16 ont subi le même sort dimanche dans les installations d’Insite.

M. Wilson a ajouté que depuis le début de l’année, de l’héroïne contaminée a causé de 10 à 12 surdoses par semaine dans l’établissement, où les personnes peuvent s’injecter de la drogue sous la supervision d’un professionnel de la santé.

Le Service de police de Vancouver avait alerté les consommateurs de drogue dimanche lorsque les premiers cas ont été signalés.

Les policiers croient que la mort d’une femme pourrait être liée à de l’héroïne toxique.

Le corps d’une femme dans la vingtaine a été retrouvé dans une auberge de l’est de la ville, mais les tests toxicologiques n’ont pas encore confirmé les causes de son décès, selon le médecin-légiste Barb McLintock.