Accusé de meurtre, le fils de la consule générale à Miami plaide non coupable

MIAMI – Le fils de 15 ans d’une diplomate canadienne a plaidé non coupable, lundi, à une accusation de meurtre et d’autres infractions après une fusillade liée à une affaire de drogue où son frère aîné et un autre adolescent sont morts.

Curt Obront, l’avocat de Marc Wabafiyebazu, a fait part du plaidoyer pour les accusations de meurtre prémédité, de tentative de meurtre et d’autres crimes. L’adolescent a été déféré à un tribunal pour adultes.

Marc Wabafiyebazu a renoncé à se présenter devant le tribunal, bien qu’il soit allé au palais de justice pour y rencontrer brièvement son avocat.

Il est le fils de Roxanne Dubé, une diplomate d’expérience qui est maintenant la consule générale du Canada à Miami. Son autre fils, Jean Wabafiyebazu, a été abattu lors de la confrontation du 30 mars au sujet d’une transaction de marijuana lors de laquelle Joshua Wright a aussi trouvé la mort.

Mme Dubé, qui était dans la salle de Cour lundi, a souri et salué de la main son plus jeune fils quand il est passé, enchaîné.

Le juge Richard Hersch a pour l’instant fixé au 20 juillet la date du procès, ce qui serait extrêmement rapide pour un procès criminel devant jury. Une audience aura lieu la semaine prochaine pour que Me Obront puisse tenter de faire libérer Marc Wabafiyebazu dans l’attente de son procès.

Dans sa requête pour cautionnement déposée lundi, il allègue que la police a en sa possession une vidéo qui montre que Marc est resté dans la voiture de sa mère pendant que son frère est allé à l’intérieur pour la transaction de drogue.

Selon la requête, il serait allé à l’intérieur seulement après avoir entendu des coups de feu et on ne le voit tirer sur personne.

«Cette affaire hautement médiatisée implique un jeune garçon de 15 ans qui n’a rien fait de plus que d’attendre dans une voiture pendant que son frère a pris une série de mauvaises décisions qui lui ont coûté la vie», a écrit Me Obront dans la requête. «Marc n’a participé d’aucune façon à cette tentative de vol armé.»

Deux autres jeunes hommes — Anthony Rodriguez, 19 ans, et Johann Ruiz-Perez, 21 ans — ont aussi plaidé non coupable dans cette affaire lundi.

Ils font face à des accusations de meurtre en raison de leur rôle dans la transaction de drogue sous-jacente, au sujet d’environ un demi-kilo de marijuana.

La police dit que les coups de feu sont survenus après que les frères Wabafiyebazu ont tenté de voler les trafiquants de drogue et que Jean Wabafiyebazu et Joshua Wright se sont tués mutuellement. Marc aurait supposément tiré en direction de Rodriguez, qui avait été blessé par Jean, est-il écrit dans l’acte d’accusation.

La fusillade s’est produite seulement quelques semaines après que les deux frères ont quitté la résidence de leur père à Ottawa pour aller rejoindre leur mère à Miami.

En vertu de la loi de la Floride, une personne peut être accusée de meurtre pour sa participation dans un autre crime, comme le vol à main armée, si celui-ci a mené à la mort d’une personne.