Agressions sexuelles: des membres de l’UBC présentent leurs excuses

VANCOUVER – Des membres de l’administration de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) ont signé une lettre ouverte dans laquelle ils présentent leurs excuses pour avoir négligé de bien protéger les étudiants contre les agressions sexuelles.

Plus de 80 membres de faculté d’un grand éventail de disciplines ont signé une lettre datée du 6 janvier, adressée à la communauté de l’UBC.

Un groupe d’étudiants et de diplômés de l’université s’était plaint qu’il avait fallu un an et demi à l’administration de l’établissement pour réagir après avoir reçu plusieurs plaintes pour agressions sexuelles contre un étudiant au doctorat. L’université avait été vertement critiquée.

L’établissement a fait appel à un enquêteur indépendant pour réviser sa réaction aux allégations et a promis de tenir un dialogue pour élaborer une politique indépendante en cas d’agression sexuelle.

La lettre ouverte indique toutefois que le problème ne semble pas limité à l’efficacité ou la vitesse de la réaction, et que la communauté de l’université doit faire plus que discuter du problème.

Les signataires s’engagent à améliorer de façon proactive la politique de l’UBC en cas d’agression sexuelle, de façon à ce que de nouvelles procédures soient en place au début de la prochaine année scolaire, en septembre.

Laisser un commentaire