Alberta: le conservateur James Rajotte ne se sera pas candidat aux élections

EDMONTON – Un député conservateur de longue date en Alberta a annoncé dimanche qu’il ne se représenterait pas aux prochaines élections fédérales.

James Rajotte, qui a été élu pour la première fois en 2000 dans Edmonton-Leduc, a indiqué dans un communiqué qu’il ne solliciterait pas un autre mandat à ses électeurs cette année.

M. Rajotte n’a pas expliqué pourquoi il ne serait pas candidat, mais il se dit fier de quitter le Parlement alors que les Canadiens «vont mieux» et que le pays est «plus fort» depuis qu’il est dirigé par les conservateurs.

Il en profité pour remercier ses électeurs, ses collègues et le premier ministre Stephen Harper.

James Rajotte avait d’abord été élu sous la bannière de l’Alliance canadienne avant la fusion des partis de droite, un peu plus tard dans les années 2000. Pendant ces 15 années aux Communes, il a notamment assumé la présidence du Comité des finances et du Comité de l’industrie, des sciences et de la technologie.

Dans son communiqué, M. Rajotte invite ses collègues à continuer de travailler pour des projets comme la Loi instituant des réformes, présentée par le conservateur Michael Chong, qui permettrait aux députés de remplir pleinement leur rôle de législation et de surveillance des institutions, selon lui.

Aux dernières élections fédérales de 2011, M. Rajotte avait été élu avec plus de 63 pour cent des voix dans sa circonscription contre son adversaire le plus proche, le néo-démocrate Artem Medvedev, qui avait reçu moins de 20 pour cent du vote.