Alberta: trois des quatre avions gouvernementaux ont été vendus

CALGARY – Trois des quatre avions gouvernementaux de l’Alberta ont été vendus jusqu’à maintenant, a annoncé le premier ministre Jim Prentice.

M. Prentice avait ordonné la vente de la flotte aérienne controversée peu après son arrivée au pouvoir, en septembre dernier. Il a précisé jeudi devant une foule réunie à Calgary que le gouvernement avait cédé ses appareils à un coût de 6,1 millions $.

Une controverse particulièrement éprouvante pour son parti avait éclaté après que le vérificateur général de la province eut publié un rapport très critique sur l’utilisation des appareils par l’ancienne première ministre Alison Redford. La politicienne, qui a démissionné en mars dernier, aurait utilisé les avions pour des bénéfices personnels, selon le rapport de Merwan Saher.

«La première décision que nous avons prise a été de mettre en vente la flotte gouvernementale — mon décret numéro un (…) Le Dash 8 est toujours disponible si quelqu’un est intéressé dans la salle», a blagué le premier ministre Prentice, devant le Canadian Club de Calgary.

M. Prentice a affirmé devant les journalistes qu’il n’était pas nécessaire pour le gouvernement de posséder de tels appareils. Il affirme que les ministres et lui-même peuvent se déplacer dans les vols commerciaux ou noliser des avions à l’occasion.

«Nous pouvons noliser des avions, mais cela est fait avec parcimonie. Nous avons nolisé des avions quatre ou cinq fois depuis que je suis premier ministre. Je ne crois pas que cela rend nécessaire l’établissement d’une flotte gouvernementale», a-t-il précisé.

La compagnie aérienne Fargo Jet Centre, du Dakota du Nord, est l’acquéreur des avions. Elle a payé environ 600 000 $ de plus que l’offre minimale, soit un prix 11 pour cent plus élevé.

«Considérant que le marché est limité pour certains de ces avions et que l’économie est fragile, surtout dans l’Ouest, nous nous réjouissons d’avoir vendu trois des avions à un bon prix», a affirmé le ministre responsable de Service Alberta, Stephen Khan.

L’appareil DeHavilland Dash 8-103, construit en 1985, n’a pas reçu d’offre satisfaisante. Le gouvernement pourrait lancer un nouvel appel d’offres prochainement.

L’année dernière, M. Saher avait conclu que Mme Redford avait utilisé à des fins personnelles des ressources gouvernementales, dont les avions du gouvernement. Il avait en outre critiqué «l’aura de pouvoir» entourant l’ex-première ministre et son bureau qui ne pouvaient jamais être contestés par quiconque.

La GRC a annoncé la semaine dernière qu’elle ne déposerait pas d’accusation contre Mme Redford.

Laisser un commentaire