Alerte à la bombe à l’Hôtel-Dieu de Québec: l’urgence évacuée par la police

QUÉBEC – L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Québec a été évacuée, dimanche en fin de soirée, après une alerte à la bombe.

Peu après 23 h, un «code noir» a été enclenché dans l’établissement, le plus vieil hôpital au pays.

Les personnes qui se trouvaient sur des civières ou dans la salle d’attente ont été évacuées en fin de soirée, a confirmé la porte-parole du centre hospitalier, Geneviève Dupuis.

L’hôpital a confirmé que deux femmes, arrivées en ambulance plus tôt dans la soirée, sont à l’origine de la menace.

Après le processus du triage, elles se sont enfermées dans une toilette et elles ont appelé le 9-1-1. Elles auraient alors dit «nous avons des bombes», a rapporté la porte-parole de l’Hôtel-Dieu de Québec.

«Ont-elles vraiment des bombes, on ne le sait pas», se questionnait Mme Dupuis, en début de nuit.

Les protocoles prévus dans de pareilles circonstances ont été enclenchés, a indiqué Mme Dupuis, faisant notamment référence à des appels en cascade avertissant le personnel et les patients de la situation. Les patients sur civières ont été évacués au sixième étage de l’hôpital.

Un important dispositif policier a été mis en place. Des artificiers étaient attendus afin de venir vérifier la nature de la menace.

Dans le reste de l’hôpital, les activités poursuivaient leur cours normal.

Les ambulances de la grande région de Québec ont été détournées vers d’autres hôpitaux de la Vieille Capitale.

L’Hôtel-Dieu de Québec compte quinze civières à l’urgence et environ 200 patients sur les étages. L’hôpital compte la plus petite urgence des cinq hôpitaux du Centre hospitalier universitaire de Québec.

Les plus populaires