Deux Canadiens parmi les victimes d’un attentat-suicide en Afghanistan

OTTAWA – Deux Canadiens font partie de la quinzaine de victimes d’un violent attentat-suicide à l’explosif survenu dans un restaurant de la capitale de l’Afghanistan, vendredi, a confirmé le bureau du ministre des Affaires étrangères John Baird.

En raison de préoccupations liées à la vie privée et par respect envers les familles des Canadiens qui ont été tués lors de cet attentat, d’autres renseignements ne seront pas divulgués, a annoncé le bureau du ministre.

Le Canada achève une mission d’entraînement militaire en Afghanistan, mais des sources au ministère de la Défense ont déclaré à La Presse Canadienne qu’il n’y avait aucune victime parmi le personnel en uniforme.

Le restaurant visé, La Taverna du Liban, est situé non loin de l’ambassade du Canada à Kaboul et est un lieu de prédilection des Canadiens qui vivent dans la capitale afghane ou qui s’y trouvent en visite. Un porte-parole de M. Baird a indiqué que tous les membres de l’ambassade ont été retracés et sont sains et saufs.

«Le Canada condamne avec la plus grande fermeté le lâche attentat terroriste ciblé qui a été commis aujourd’hui (vendredi) dans un restaurant de Kaboul», a déclaré M. Baird dans un communiqué de presse.

«Au nom de tous les Canadiens, nous offrons nos condoléances et nos pensées les plus sincères aux familles et aux amis de ceux qui ont été tués ou blessés dans cet acte de terrorisme horrible et insensé.»

Un kamikaze s’est fait exploser à l’extérieur du restaurant rempli de citoyens étrangers et de riches afghans. Au même moment, selon des responsables, deux tireurs sont entrés par l’arrière de l’établissement et ont fait feu.

Moins d’une heure après le drame, les Talibans ont revendiqué l’attentat. L’attaque fait partie d’une campagne de violence grandissante contre des intérêts étrangers et du gouvernement, qui vise à envoyer un message à l’effet que les militants n’ont pas l’intention de partir alors que la coalition dirigée par les États-Unis mettra fin à sa mission de combat à la fin de l’année.

Le bilan des victimes demeurait nébuleux tard vendredi soir, alors que certaines sources médiatiques parlaient de 14 morts et d’autres, de 16 personnes décédées. La liste englobe toutefois quatre employés des Nations unies, a annoncé le secrétaire Ban Ki-moon.

«On ne peut permettre que des actes de terrorisme brutal soient commis en toute impunité, a également déclaré M. Baird. Ceux qui ont commis cet acte de violence et ceux qui appuient les Talibans qui ont revendiqué la responsabilité de l’attentat, doivent rendre des comptes pour les gestes qu’ils ont posés.»

Selon M. Baird, cet attentat ne fait que raffermir la détermination du Canada à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes.

«Le Canada demeure inébranlable dans son engagement envers le peuple de l’Afghanistan et ceux qui croient que l’Afghanistan pourra un jour connaître la paix, la sécurité et la prospérité», a ajouté le ministre.