Avions: non aux cargaisons de piles rechargeables en raison des risques de feu

WASHINGTON – Certains des plus importants transporteurs aériens du monde refusent dorénavant de transporter de grandes cargaisons de piles rechargeables en raison des risques de grave incendie qu’elles présentent.

Lundi, United Airlines est devenue la deuxième compagnie américaine de transport aérien à refuser de transporter ces piles au lithium-ion en vrac qui servent notammnent à alimenter les téléphones cellulaires et les ordinateurs portables, par exemple.

Le 1er février dernier, Delta Airlines avait discrètement pris une décision identique et d’après plusieurs sources en aviation, il en est de même pour Air France.

Depuis le 23 février, American Airlines n’admet plus que les petits contenants de ces piles rechargeables.

C’est le transport de dizaines de milliers de piles dans le même conteneur qui suscite des craintes. Des tests réalisés depuis un an par des scientifiques de l’Administration fédérale de l’aviation des États-Unis ont démontré qu’une pile du genre qui surchauffe peut causer des courts-circuits et une réaction en chaîne dans le conteneur, au point de provoquer un incendie majeur dans l’avion.

Certains transporteurs aériens ont émis de nouvelles exigences pour le transport de ces piles rechargeables, évitant que des conteneurs en transportent trop.

Environ 4,8 milliards de piles au lithium-ion ont été fabriquées dans le monde en 2013. La production devrait s’élever à 8 milliards en 2025.

Laisser un commentaire
Les plus populaires