Baisse des transferts en santé: la CSN déplore l’inaction du Québec

MONTRÉAL – La CSN dénonce l’inertie du gouvernement du Québec qui a accepté la baisse annoncée des transferts fédéraux en santé, soit une perte de plus de neuf milliards $ sur dix ans pour les finances de la province.

Le 2e vice-président de la centrale syndicale, Jean Lacharité, déplore que le gouvernement de Philippe Couillard cautionne un manque à gagner qui aura, selon lui, un impact énorme sur les services rendus aux patients et l’accès à ces services.

M. Lacharité souligne que même l’ancien premier ministre libéral Jean Charest a dénoncé ces compressions fédérales.

Jean Lacharité trouve «aberrante» l’absence de combativité du gouvernement Couillard dans ce dossier. Selon lui, l’intention du gouvernement conservateur fédéral est évidente, soit celle d’affamer le système de santé publique au profit du secteur privé.

M. Lacharité note également que le gouvernement fédéral présentera prochainement un surplus budgétaire, et il s’interroge sur le besoin d’imposer des coupes additionnelles aux transferts en santé.