Brian Gallant veut être rassuré par Rachel Notley sur le projet Énergie Est

FREDERICTON – Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, espère parler bientôt avec sa nouvelle homologue de l’Alberta et s’assurer de son soutien au projet d’oléoduc Énergie Est.

La néo-démocrate Rachel Notley deviendra bientôt première ministre de l’Alberta, à la suite du raz-de-marée orange qui a emporté mardi les progressistes-conservateurs, au pouvoir dans cette province depuis 44 ans, et qui étaient d’ardents partisans de l’exploitation des sables bitumineux. Au dernier décompte, les néo-démocrates remportaient 53 des 87 sièges à l’Assemblée législative.

Selon M. Gallant, rien dans le discours de Mme Notley, pendant la campagne, ne laisse croire qu’elle serait opposée au projet d’oléoduc, qui devrait acheminer le pétrole brut des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’au port de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

Le premier ministre libéral veut tout de même souligner à la nouvelle première ministre l’importance du projet pour l’économie de tout le pays, y compris pour le Nouveau-Brunswick.

L’entreprise TransCanada a reporté de deux ans le début des travaux pour Énergie Est, un projet de 12 milliards $.

Laisser un commentaire