C.-B.: l’ONÉ va mener un audit des plans d’urgence des oléoducs de Kinder Morgan

VANCOUVER – L’Office national de l’énergie (ONÉ) va mener une vérification détaillée des plans d’intervention et d’urgence de l’entreprise d’oléoducs Kinder Morgan.

L’audit va vérifier uniquement les installations existantes et n’inclura pas le prolongement planifié de l’oléoduc Trans Mountain entre l’Alberta et la côte de la Colombie-Britannique.

Le maire de Vancouver, Gregor Robertson, et la première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, ont demandé que le plan d’urgence de Kinder Morgan pour son projet Trans Mountain soit rendu public.

Un porte-parole du régulateur fédéral a dit que l’ONÉ avait l’intention de revoir minutieusement les pratiques actuelles de Kinder Morgan et de vérifier comment les gestionnaires et les employés voient la sécurité.

Tom Neufeld affirme que l’audit devrait prendre un an et qu’il fait partie des efforts du président de l’ONÉ, Peter Watson, de répondre aux préoccupations soulevées au sujet des plans d’intervention et d’urgence du géant énergétique.

M. Watson devait s’entretenir avec les maires du Vancouver métropolitain vendredi au sujet de la sécurité des oléoducs, l’une des initiatives nationales de sensibilisation qui ont débuté plus tôt cette année.

Andy Galarnyk, directeur des relations externes chez Kinder Morgan, a indiqué que cette vérification s’inscrivait dans l’ordre normal des choses pour s’assurer que les procédures de l’entreprise respectent les exigences réglementaires.

Toutes les entreprises réglementées par l’ONÉ sont assujetties à des audits périodiques, a-t-il précisé dans un communiqué.

L’opération sécuritaire des oléoducs et la protection du public et de l’environnement sont les priorités de Kinder Morgan, a-t-il ajouté.

Kinder Morgan est considérée comme la plus grande entreprise d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord avec ses 135 000 kilomètres d’oléoducs et ses 180 terminaux.

Laisser un commentaire