Canadien accusé de contrebande: il cachait ses tortues vivantes dans le pantalon

ANN ARBOR, États-Unis – Un Canadien qui tentait de rentrer des États-Unis avec des dizaines de tortues vivantes cachées dans son pantalon s’est fait pincer par les douaniers.

Kai Xu, un étudiant de 27 ans de l’Université de Waterloo en Ontario, a comparu en cour fédérale, mardi, au Michigan, où il a plaidé coupable à une accusation de contrebande.

Il avait été arrêté l’an dernier en rentrant au Canada par le poste frontalier de Detroit-Windsor avec 51 tortues vivantes. Selon les autorités, il avait commandé ces tortues en ligne et tentait de les ramener au Canada en espérant les revendre à profit en Chine, où elles valent beaucoup plus.

Les douaniers canadiens l’ont intercepté avec 41 tortues vivantes collées avec du ruban d’emballage autour de ses jambes, et 10 autres cachées entre ses jambes, sous son pantalon molletonné, selon la déclaration sous serment de l’agent du Service américain des pêches et de la nature, qui a rédigé la plainte au criminel.

Les tortues saisies, dont certaines valent jusqu’à 800 $, ont été remises aux autorités américaines. Il s’agit d’espèces nord-américaines, notamment des tortues-boîtes communes, des tortues de Floride et des malaclemys terrapins.

Les agents de la faune avaient été mis sur sa piste par l’employé d’une entreprise de messagerie, qui avait reçu les colis de l’Alabama. L’agent du Service américain des pêches et de la nature a ensuite estimé que le suspect présentait des «bosses de formes irrégulières» dans son pantalon.

Kai Xu fait face à une peine maximale de 10 ans de prison, mais il a de fortes chances de s’en sortir avec une peine moins sévère.