Canadien condamné à la prison au Népal pour l’agression sexuelle d’un enfant

Un Canadien aurait été condamné à sept ans de prison au Népal pour avoir agressé un garçon de neuf ans, selon un quotidien de l’Inde.

The Hindustan Times rapporte qu’Ernest Fenwick MacIntosh, un Néo-Écossais de 71 ans, a été reconnu coupable d’agression sexuelle par une cour de Lalitpur, près de la capitale népalaise, Katmandou.

Le journal affirme que la cour a aussi condamné MacIntosh à verser une amende d’un million de roupies népalais, soit environ 12 000 dollars $.

La Presse Canadienne n’a pas réussi à joindre la police népalaise pour confirmer l’information.

Le ministère canadien des Affaire étrangères a déclaré qu’un Canadien emprisonné au Népal bénéficiait de services consulaires, mais a refusé de donner plus de détails pour des raisons de confidentialité.

Un porte-parole de la police métropolitaine de Jawalakhel — la région dans laquelle est située Lalitpur — a affirmé dans un reportage de l’Himalayan Times que MacIntosh a forcé le jeune garçon a avoir une relation sexuelle avec lui en décembre dernier.

En 2013, les 17 accusations de délits sexuels contre des enfants portées auxquelles faisaient face Ernest Fenwick MacIntosh en Nouvelle-Écosse ont été rejetées. La Cour Suprême du Canada avait alors jugé que les accusations avaient été portées trop longtemps après les faits allégés.

En 1995, quand les allégations d’abus sexuels de garçons au Cap Breton dans les années 1970 ont été rendues publiques, MacIntosh vivait en Inde.

Laisser un commentaire