Catastrophes aériennes: l’industrie aérienne devrait se réunir bientôt

MONTRÉAL – Des discussions ont eu lieu afin d’organiser à Montréal une rencontre de représentants de plusieurs organisations internationales et États impliqués dans l’industrie du transport aérien.

Une porte-parole de l’Association du transport aérien international, qui représente les transporteurs aériens, a fait savoir qu’une réunion était prévue à Montréal, la semaine prochaine, mais que rien n’avait encore été confirmé.

Cette rencontre porterait sur la sécurité du transport aérien, dans la foulée d’une série de catastrophes ayant ébranlé la confiance des passagers.

Un vol d’Air Algérie ayant décollé du Burkina Faso en direction d’Alger s’est écrasé jeudi avec 116 personnes à bord, y compris cinq Canadiens.

Des voyageurs de partout dans le monde sont inquiets depuis que le vol 370 de Malaysia Airlines est disparu en mars alors qu’il devait se rendre à Pékin. Les équipes de recherche n’ont toujours pas retrouvé l’épave de l’avion qui transportait 239 personnes.

La semaine dernière, un autre vol de Malaysia Airlines a apparemment été abattu par un missile sol-air alors qu’il circulait au-dessus de l’est de l’Ukraine. Un Canadien fait partie des 298 victimes.

Pour plusieurs passagers, les deux catastrophes impliquant des Boeing 777 du même transporteur sont une coïncidence trop importante pour être ignorée.

Selon un responsable du Conseil international des aéroports, le groupe attend une confirmation de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) à propos de la réunion à venir.

Cette agence, qui dépend des Nations unies, dit avoir contacté diverses organisations internationales et régionales à propos de leur rôle respectif dans l’évaluation des risques liés aux espaces aériens.

Les membres du Conseil international des aéroports exploitent 1861 aéroports dans 177 pays et territoires.

Selon le président de l’OACI, Tony Tyler, le nombre de décès attribuables cette année à des accidents aériens dépasse déjà le total de l’an dernier.

En 2013, 210 personnes ont trouvé la mort dans des accidents d’avion.

«Malheureusement, nous avons déjà dépassé ce nombre cette année. Mais, malgré tout, embarquer à bord d’un avion demeure l’une des activités les plus sûres qu’il est possible de faire.»

M. Tyler souligne que près de 100 000 vols décollent et atterrissent sans problème tous les jours à travers le monde.