Chômage en hausse au Nouveau-Brunswick: Brian Gallant blâme Ottawa

FREDERICTON – Malgré le chômage en hausse dans la province, le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, affirme que la priorité de son gouvernement demeure la création d’emploi.

M. Gallant blâme le gouvernement fédéral, qu’il accuse de ne pas en faire assez pour lui venir en aide.

Le premier ministre a rencontré jeudi les membres de son caucus libéral, réunis à Shippagan pour leur retraite estivale.

Il a déclaré qu’il s’en tenait à sa promesse électorale de créer 5000 emplois durant la première année de son mandat, mais souligne qu’il n’a pas promis une augmentation nette par rapport aux chiffres sur l’emploi datant d’avant son entrée en poste.

Le taux de chômage au Nouveau-Brunswick est passé de 9,6 pour cent en mai à 11 pour cent en juillet.

M. Gallant admet que ces chiffres sont décevants, mais il blâme l’inefficacité de la stratégie de croissance économique du gouvernement conservateur de Stephen Harper. Selon lui, Ottawa aurait dû changer de stratégie plutôt que de maintenir le statu quo tout en entrant en campagne électorale.