Citations de la journée de lundi dans la campagne électorale

Voici quelques-unes des meilleures citations de la journée de lundi dans la campagne électorale au Québec:

«Je n’ai pas l’intention de vendre mes actions. Le mandataire qui va recevoir le mandat de gérer la fiducie va avoir des instructions claires nettes et précises, il n’est pas question de vendre Québecor.» – Pierre Karl Péladeau, candidat du Parti québécois et magnat de la presse, qui a plus tard atténué ses propos dans un communiqué, précisant qu’il va «respecter la loi, le code d’éthique et de déontologie des membres de l’Assemblée nationale, et toutes les directives qui seront énoncées par le commissaire à l’éthique et à la déontologie».

—–

«Il faut demander quelle est l’influence directe de M. Péladeau dans la ligne éditoriale, dans la première page, dans le traitement de l’information des médias qu’il contrôle avant l’élection, pendant la campagne et après l’élection? Ces questions n’ont pas obtenu de réponses satisfaisantes.» – Philippe Couillard, chef du Parti libéral

—–

«Il y a juste une affaire que je voulais dire aussi. Imaginez-vous juste deux secondes que Pierre Karl Péladeau se serait présenté pour le Parti libéral du Québec. Je vois déjà Mme Marois et certains ténors du PQ; il n’y aurait pas assez de chemises à déchirer pour dénoncer cette situation-là!» – François Legault, chef de la Coalition avenir Québec