Climat: un chef autochtone ravi que la PM Notley invite les Premières Nations

EDMONTON – Un chef autochtone se réjouit que la nouvelle stratégie du gouvernement albertain en matière de changements climatiques préconise un plus grand rôle des Premières Nations dans la planification du développement énergétique de la province.

Steve Courtoreille, grand chef de la communauté des Premières Nations du Traité 8, est cependant impatient de voir ce que ces paroles signifieront concrètement pour son peuple.

La nouvelle stratégie du nouveau gouvernement néo-démocrate de Rachel Notley insiste à plusieurs reprises sur le rôle primordial que devraient jouer les Premières nations dans la lutte aux changements climatiques dans cette province.

Le chef Courtoreille estime que cet engagement devrait se traduire par un apport direct des Autochtones dans les changements à apporter à la surveillance environnementale de l’industrie des sables bitumineux.

Selon le chef, les impacts environnementaux dans ces régions ne peuvent être dissociés de la lutte aux changements climatiques.

Les Premières Nations soutiennent depuis longtemps qu’elles devraient être impliquées dès le stade de la planification des nouveaux projets de développement, plutôt que de devoir simplement se prononcer sur des projets déjà ficelés.