Clou dans les patates: récompense de 500 000 $ pour retrouver le responsable

CHARLOTTETOWN – L’Office de la pomme de terre de l’Île-du-prince-Édouard a augmenté à 500 000 $ la récompense pour toute information qui pourrait mener à l’arrestation et à la condamnation de la personne responsable d’avoir inséré des objets métalliques dans des patates.

La nouvelle récompense sera disponible jusqu’au 15 août, et les renseignements reçus entre le 16 août et le 31 octobre seront admissibles au montant précédent de 100 000 $.

Le gouvernement fédéral a récemment annoncé qu’il allait débourser 1,5 million $ pour acheter de l’équipement permettant la détection de métaux et de corps étrangers dans les patates de la province.

Le montant sera utilisé pour l’achat et l’installation de l’équipement de détection, tandis qu’un montant de 500 000 $ supplémentaire provenant du gouvernement provincial sera utilisé pour la sécurité et la formation dans les champs.

Il y a eu plusieurs cas d’objets métalliques retrouvés dans les patates provenant de l’Atlantique, en majorité d’une ferme de l’Île-du-Prince-Édouard.

La police enquête sur des cas qui concernent des patates vendues dans des marchés de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments soutient l’enquête de la Gendarmerie royale du Canada.

Alex Docherty, le président de l’Office de la pomme de terre de l’Île-du-Prince-Édouard, affirme que les incidents ont un impact financier sur l’industrie.

«L’envergure de l’enquête a été élargie dans les dernières semaines, et les récents incidents qui impliquent les patates de l’Île-du-Prince-Édouard ont mené l’industrie à augmenter la récompense afin de maximiser les chances que les responsables soient traduits en justice.»

Laisser un commentaire