Colombie-Britannique: un chef autochtone réélu vendredi malgré la controverse

COQUITLAM, C.-B. – Un chef autochtone de la Colombie-Britannique qui avait été critiqué pour avoir reçu un salaire de près de 1 million $ en 2013, a été réélu malgré la controverse.

Ron Giesbrecht a été désigné chef une fois de plus par les 80 membres de la Première Nation Kwikwetlem, à Coquitlam, vendredi. Il a récolté 30 votes, contre son plus proche rival qui en a reçu 16.

À l’époque, M. Giesbrecht s’était accordé une généreuse prime en tant qu’agent de développement économique après avoir conclu une entente avec la province concernant une partie du territoire. Avec ce salaire, il est devenu le chef autochtone le mieux rémunéré au pays.

Même si quatre membres de la Première Nation avaient réclamé sa démission, le dirigeant répétait qu’il bénéficiait du soutien de la majorité. Plusieurs des résidants avaient d’ailleurs publiquement exprimé leur appui.

Laisser un commentaire