Course à la direction en Ontario: Lisa Raitt reste muette sur ses intentions

TORONTO – La ministre des Transports, Lisa Raitt, est demeurée muette sur ses intentions quant à la course à la direction des progressistes-conservateurs en Ontario.

Questionnée à savoir si elle avait songé à plonger dans la course, Mme Raitt a affirmé jeudi qu’elle continuerait à représenter la circonscription de Halton, à l’ouest de Toronto, de quelque manière qu’elle pourra.

Mme Raitt a fait l’objet de multiples conjectures, et un site Web a été créé pour promouvoir sa possible candidature.

Christine Elliott, chef adjointe du Parti progressiste-conservateur et veuve de l’ancien ministre fédéral des Finances Jim Flaherty, est la seule candidate déclarée, et elle en sera à sa deuxième tentative.

Elle avait subi la défaite derrière Tim Hudak en 2009, mais celui-ci a démissionné après un revers cuisant aux élections provinciales du 12 juin.

Ses collègues Vic Fedeli et Monte McNaughton envisagent sérieusement de se présenter. Le président du parti Richard Ciano est aussi pressenti.

Mme Raitt, une avocate ayant été présidente et chef de la direction de l’Autorité portuaire de Toronto, dissimule son jeu.

«Je représente Halton, je représente ces électeurs depuis 2008 et j’aime vraiment mon travail, et je continuerai de les représenter de toute manière que je peux», a-t-elle déclaré jeudi après avoir joint son homologue provincial et des responsables de la ville pour annoncer que les premières de 204 nouvelles voitures de tramway rouleraient à la fin août à Toronto.