De nouvelles frappes canadiennes ont été menées contre le groupe État islamique

OTTAWA – Deux appareils CF-18 des Forces armées canadiennes ont mené la troisième attaque aérienne du Canada contre le groupe armé État islamique (ÉI) en Syrie.

Le ministre de la Défense nationale, Jason Kenney, a précisé que la mission avait eu lieu mardi à proximité de la ville d’Al Hasakah, un secteur chaudement disputé où les forces loyales au président syrien Bachar el-Assad ont récemment enregistré de modestes avancées.

L’agence de presse officielle du Koweït a rapporté que des troupes de l’armée syrienne régulière avaient repris le contrôle d’une prison pour jeunes et d’un village de la région après d’âpres combats avec des extrémistes de l’ÉI.

Cette même agence, qui citait l’Observatoire syrien des droits de l’homme, a ajouté que quelque 20 soldats syriens et membres des milices pro-gouvernementales auraient été tués dans les combats.

M. Kenney a spécifié que les avions canadiens avaient misé sur des munitions à guidage de précision pour atteindre une installation de l’ÉI.

Il a ajouté qu’une autre attaque avait été menée mercredi par des avions canadiens dans les environs de Baïji, une ville pétrolière stratégiquement importante située dans le nord de l’Irak.

Il y avait longtemps qu’Ottawa n’avait pas fait le point sur ses opérations visant le groupe État islamique. La mise à jour précédente avait été effectuée dans la foulée de la mort du sergent Andrew Doiron, tué par des «tirs amis» provenant de combattants kurdes dans le nord de l’Irak.