Décès d’une cycliste: Québec va modifier le Code de sécurité routière

QUÉBEC – Le Code de sécurité routière sera modernisé de manière à mieux protéger les cyclistes.

Le ministre des Transports, Robert Poëti, a pris cet engagement mercredi, à la suite du décès, cette semaine, d’une cycliste âgée de 33 ans à Montréal.

La jeune femme a été heurtée par un camion sous un viaduc de la rue Saint-Denis, remettant aussitôt en question la sécurité des cyclistes, particulièrement dans une grande ville comme Montréal.

Le ministre doit rencontrer la direction de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) ce vendredi pour mieux définir quelles avenues seraient à explorer.

Chose certaine, l’objectif sera d’accroître la sécurité des cyclistes en milieu urbain, a-t-il indiqué lors d’un point de presse, en marge de la rencontre hebdomadaire du conseil des ministres.

Des changements législatifs seront envisagés.

«Pour les cyclistes, on va s’impliquer davantage pour permettre une sécurité accrue, parce qu’on doit tous partager nos routes», a dit le ministre.

«La commande va être passée dès vendredi», a-t-il ajouté, pour bien marquer son empressement à agir.

Les commentaires sont fermés.

Les articles suivants du code de sécurité routière auraient du empêcher cette mort tragique :

335. Le conducteur d’un véhicule routier qui en suit un autre doit le faire à une distance prudente et raisonnable en tenant compte de la vitesse, de la densité de la circulation, des conditions atmosphériques et de l’état de la chaussée.
et 341. Le conducteur d’un véhicule routier ne peut dépasser une bicyclette à l’intérieur de la même voie de circulation que s’il y a un espace suffisant pour permettre le dépassement sans danger.

Rarement respectés, rarement sanctionnés et pourtant tous les cyclistes vivent avec ce danger tous les jours.