Des accusations ajoutées pour un présumé chauffard qui aurait tué une famille

Yves Martin, un présumé chauffard qui aurait tué une famille complète dans un accident de la route à Saguenay au début du mois d’août, a appris vendredi que de nouvelles accusations ont été portées contre lui, soit deux de conduite avec un taux d’alcoolémie plus élevé que la limite permise causant la mort etdeux chefs de négligence criminelle causant la mort.

Mathieu Perron, 27 ans, et sa conjointe de 26 ans qui était enceinte, Vanessa Viger, sont tous les deux décédés sur le coup lorsque la camionnette conduite par Yves Martin a percuté leur véhicule. Leur fils, Patrick Perron, qui était âgé de quatre ans, est mort un peu plus tard de ses blessures. Les trois victimes sont originaires de Saint-David-de-Falardeau, au Saguenay – Lac-Saint-Jean.

Deux accusations de conduite avec facultés affaiblies causant la mort et deux de conduite dangereuse causant la mort avaient d’abord été portées contre Yves Martin. Les résultats des prélèvements sanguins auxquels il avait dû se soumettre n’étaient alors pas connus.

Ils le sont désormais et vendredi, la procureure du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Marie-Josée Hamelin-Gagnon, a ajouté deux accusations de conduite avec un taux d’alcoolémie de plus de 0,08 milligrammes d’alcool dans le sang et deux de négligence criminelle.

L’accusé fait ainsi désormais face à huit chefs d’accusation, soit quatre différentes accusations pour le décès des parents et quatre pour la mort du garçonnet.

Roseline Bouchard-Zee, l’avocate de l’accusé, n’a pas voulu révéler le taux d’alcoolémie de son client, tel que déterminé par les tests.

Elle a toutefois mentionné qu’il y a des moyens de contester le taux et que cette possibilité n’est pas écartée.

Yves Martin demeure détenu et doit revenir devant le tribunal mercredi prochain. La possibilité de la tenue d’une enquête pour remise en liberté de l’accusé dans l’attente de son procès sera alors discutée.

Laisser un commentaire