Des Canadiens sont au nombre des victimes à Las Vegas

LAS VEGAS, États-Unis – Deux Canadiens sont dans un état critique après qu’une automobiliste a délibérément foncé sur des piétons qui se trouvaient sur un trottoir à Las Vegas, au Nevada, dimanche soir.

En entrevue lundi à La Presse Canadienne, la porte-parole du Centre hospitalier universitaire de Las Vegas, Danita Cohen, a indiqué que trois des cinq personnes grièvement blessées étaient dans un état critique, dont deux Canadiens. Les deux autres sont dans un état grave.

L’incident a fait 35 blessés mais une femme est depuis décédée. Selon certains médias, un des Québécois blessés est un homme de Delson, en banlieue sud de Montréal. Anthony Duhamel, âgé de 21 ans, aurait cependant reçu son congé de l’hôpital mais selon des médias, certains de ses proches auraient été blessés plus sérieusement.

L’incident s’est produit devant les hôtels-casinos Paris et Planet Hollywood. Après avoir visionné une vidéo de surveillance, la Police métropolitaine de Las Vegas soutient que la conductrice de la voiture a vraisemblablement foncé de façon intentionnelle dans la foule à deux ou trois reprises.

La personne décédée est une femme de 32 ans de l’Arizona, en voyage à Las Vegas avec son mari.

Le shérif du comté de Clark à la Police métropolitaine de Las Vegas, Joe Lombardo, a confirmé lundi matin, en point de presse, qu’il s’agit d’un geste intentionnel et que l’acte terroriste est peu probable. La police dit ignorer pour l’instant les motifs de cette agression.

La conductrice de la voiture, Lakeisha N. Holloway, 24 ans, possiblement originaire de l’Oregon, n’a pas subi de blessures. Sa fille de trois ans se trouvait dans le véhicule mais elle n’a pas été blessée. La police croit que la femme venait de se quereller avec le père de sa fille.

Le lieutenant Dan McGrath a déclaré que le véhicule de marque Oldsmobile datant de 1996 n’était pas enregistré dans le Nevada et que le propriétaire avait récemment déménagé dans la région. Après l’accident, l’automobiliste a roulé jusqu’au stationnement d’un hôtel, où elle a demandé au voiturier d’appeler la police, après avoir raconté ce qu’elle venait de faire, a indiqué le shérif Lombardo.

Après avoir été arrêtée, la conductrice devait subir un test pour évaluer si elle avait les facultés affaiblies par l’alcool ou d’autres substances.

Un témoin a raconté que la voiture circulait à environ 50 km/h quand elle a frappé un premier groupe de piétons. Elle a ensuite poursuivi son chemin avant de foncer à nouveau dans la foule.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.