Des chercheurs mettent au point un test sanguin qui requiert moins de sang

VICTORIA – Une équipe de chercheurs de la Colombie-Britannique affirme avoir trouvé un moyen de réaliser des tests sanguins fiables à partir d’une simple goutte de sang.

Les chercheurs de l’Université Victoria soutiennent que leur méthode serait moins coûteuse, en plus d’être moins invasive que le traditionnel prélèvement sanguin à l’aide d’aiguille et d’éprouvettes.

La célèbre clinique Mayo, aux États-Unis, a déjà recours à ce test pour détecter le cancer de la glande thyroïde. Mais il n’est pas encore disponible au Canada.

Au cours d’une entrevue, Terry Pearson, biochimiste retraité de l’Université Victoria, a expliqué que cette technologie permettait de tester plusieurs protéines en même temps et sans que cela s’avère coûteux.

Une seule goutte de sang pourrait ainsi être soumise à 25 tests, selon M. Pearson.

Les marqueurs recherchés permettraient d’identifier des maladies comme le diabète, des maladies cardiovasculaires ou des indices de cancers des ovaires ou de la prostate, affirme-t-il.

Le développement de cette technologie a pris 13 ans et a nécessité un partenariat entre l’Université Victoria, en Colombie-Britannique, et un chercheur de Washington D.C., Leigh Anderson.

«Nous croyons que ça va vraiment révolutionner le monde de la médecine diagnostique», a opiné M. Pearson.

Il prend soin de préciser que la technologie devra être soumise à d’autres tests avant d’être autorisée au Canada. Il espère une autorisation d’ici deux ans.

Laisser un commentaire