Des chercheurs se penchent sur la taille des animaux et leur environnement

MONTRÉAL – Des chercheurs montréalais pensent avoir découvert comment l’environnement peut affecter la taille qu’atteindront les animaux à leur maturité.

Dans un article publié mercredi dans la revue scientifique Nature Communications, les chercheurs de l’Université McGill décrivent comment ils ont pu faire croître à différentes tailles des fourmis d’une même espèce, en exposant un seul de leur gène à des degrés divers d’un mécanisme chimique particulier.

L’auteur de l’étude, Ehab Abouheif, qualifie cette découverte de fondamentale.

Il indique que le gène ainsi manipulé et le mécanisme chimique en cause se retrouvent chez plusieurs animaux, y compris chez l’humain.

Selon le professeur Abouheif, on commence ainsi à comprendre le mécanisme qui lie la croissance et l’alimentation.

Le chercheur croit que la découverte de son équipe pourrait notamment offrir des applications pratiques dans la recherche sur le cancer.