Des élèves torontois s’opposent au code vestimentaire de leur école

TORONTO – Des élèves de Toronto ont manifesté leur opposition au code vestimentaire de leur école, mardi, en arborant un chandail court, le nombril à l’air.

L’adolescente Alexi Halket s’était fait dire, lundi, par le directeur de l’École des arts d’Etobicoke, de couvrir son «haut inapproprié» qui laissait poindre son ventre. La direction lui aurait demandé de porter d’autres vêtements le lendemain.

La jeune fille de 18 ans, qui se sentait jugée par ses professeurs, s’est tournée vers le réseau social Facebook pour témoigner de son expérience et encourager tous ses collègues à porter un chandail court le lendemain.

Alexi Halket a indiqué que des dizaines d’élèves — des filles et des garçons — s’étaient présentés à l’école en vêtements légers.

Un porte-parole de la commission scolaire de Toronto a affirmé que les élèves devaient s’habiller convenablement et que la tenue de la jeune fille n’était pas considérée comme telle.