Des graffitis contre l’accueil de réfugiés sont peints à Calgary

CALGARY – Des graffitis hostiles à la venue de réfugiés syriens ont été écrits sur les quais des transports publics et sur des automobiles à Calgary, et la police traite ces incidents comme des crimes haineux.

La police soupçonne deux hommes d’être à l’origine de ces graffitis écrits la semaine dernière à la bombe aérosol sur les quais et les voies d’accès de trains légers sur rails.

Les suspects auraient aussi défiguré plusieurs voitures dans un stationnement.

La police précise que tous les messages étaient hostiles aux réfugiés — et certains spécifiquement aux réfugiés syriens.

La métropole albertaine doit accueillir 1300 réfugiés syriens au cours des prochaines semaines, dans le cadre du programme canadien.

La police recherche deux hommes blancs dans la vingtaine ou au début de la trentaine.