Des groupes veulent une stratégie nationale sur l’énergie sans sables bitumineux

ST-JEAN, T.-N.-L. – Une douzaine de groupes environnementaux au pays affirment qu’il ne devrait pas y avoir de place pour les sables bitumineux dans la stratégie énergétique du Canada.

Les premiers ministres des provinces sont en réunion à St-Jean de Terre-Neuve et la conclusion d’une entente sur l’énergie est en haut de la liste des priorités.

Les groupes souhaitent une stratégie qui mettrait un frein au développement de l’industrie des sables bitumineux et à l’infrastructure qui la soutient tels que les pipelines, les pétroliers et les installations ferroviaires.

Ils veulent aussi que les provinces fassent des infrastructures pour l’énergie propre une plus grande priorité, supérieure à celle allouée au gaz et au pétrole.

La notion d’une stratégie canadienne de l’énergie est apparue en 2012 alors qu’Alison Redford était la première ministre de l’Alberta.

Une composante importante de cette vision était d’améliorer l’accès aux marchés en construisant tout ce qui est nécessaire à de nouveaux pipelines.

Selon Dale Marshall, le directeur des programmes nationaux pour le groupe Environmental Defence, l’approbation de pipelines pour les sables bitumineux, comme cette stratégie semble le faire, rendra inévitables de fortes émissions de carbone et ainsi pratiquement impossible l’atteinte par le Canada de ses cibles de réduction de gaz à effet de serre (GES).

La première ministre actuelle de l’Alberta, la néo-démocrate Rachel Notley, a pris une approche différente envers les pipelines que celle adoptée par sa prédécesseure progressiste-conservatrice. Elle a supporté certains projets de pipelines, mais pas d’autres.

Les groupes environnementaux ont aussi dénoncé les positions contradictoires ou vagues sur le climat exprimées par le premier ministre du Québec Philippe Couillard et la première ministre de l’Ontario Kathleen Wynne. Ils ont souligné que le Québec s’est engagé à réduire les émissions de GES de la province mais que le premier ministre s’est aussi dit en faveur du projet de pipeline Énergie Est de TransCanada.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie