Des indemnités plus généreuses aux anciens combattants

OTTAWA – Le gouvernement Harper s’apprêterait à bonifier le système d’indemnités versées aux anciens combattants affectés par des blessures afin de calmer la grogne soulevée par de nombreuses controverses au cours des derniers mois.

Plusieurs sources ont confirmé à La Presse Canadienne que le ministre des Anciens combattants Eric O’Toole annoncerait lundi que le gouvernement arrimera les montants forfaitaires des anciens soldats à ceux des autres travailleurs qui subissent un accident sur leur lieu de travail.

Les nouvelles sommes seront déterminées en fonction de la gravité du handicap et les augmentations seront appliquées exclusivement chez les anciens combattants les plus sévèrement touchés, ont affirmé ces sources.

Les sommes versées à ces vétérans — qui ont perdu des membres ou qui souffrent encore de troubles ou de blessures causées par leur travail — font l’objet de plusieurs débats depuis que le gouvernement a augmenté les compensations pour une première fois en 2006.

Actuellement, le plafond des indemnités s’élève à 306 698 $, ce qui est nettement moins élevé le montant reçu par les civils, établi à 342 500 $ par la Cour suprême de la Colombie-Britannique.

Après des mois de controverses qui avaient éloigné cet électorat important du gouvernement Harper, le ministre O’Toole a procédé à plusieurs annonces pour se racheter auprès de celui-ci en cette année d’élections fédérales.

Les sommes versées aux soldats blessés sont au coeur d’un recours collectif initié par des vétérans d’Afghanistan en colère. Le gouvernement et les avocats des vétérans ont toutefois récemment suspendue la poursuite, alors qu’ils négocient un règlement hors cour.

Une source, qui n’est pas autorisée à parler aux médias, a souligné que l’un des mécanismes de compensations étudiés depuis l’automne dernier par Ottawa consiste en un paiement unique de 70 000$ qui pourrait être ajouté à tout autre montant forfaitaire octroyé à un vétéran.

Selon une autre source fédérale, cette mesure alignerait les actions du ministère des Anciens Combattants avec la politique d’indemnisation ontarienne.

Le gouvernement de Stephen Harper a déclaré l’an dernier qu’il devait étudier les implications financières de tout ajustement des montants forfaitaires et de la création de nouvelles prestations avant de procéder.

Une source affirme que les conservateurs veulent enregistrer les changements qui devraient être proposés lundi dans l’année financière 2014-2015, qui se termine mardi.