Des militants entraînent une brève interruption de la canalisation 9B d’Enbridge

SARNIA, Ont. – Les opérations de la canalisation 9B d’Enbridge ont été interrompues pendant environ 90 minutes, lundi matin, puisque trois militants environnementalistes s’étaient attachés à une valve de l’oléoduc situé en périphérie de Sarnia, en Ontario.

La canalisation 9B, qui s’étend du sud-ouest de l’Ontario à Montréal, a maintenant repris du service et il n’y aura pas de délai dans la livraison de brut, a précisé le porte-parole de l’entreprise, Graham White.

Lindsay Gray, qui parlait au nom du trio de «défenseurs du territoire», a affirmé qu’ils avaient réussi à se faufiler assez facilement sur le site clôturé.

Il n’y avait aucune mesure de sécurité et n’importe qui aurait pu se rendre près de la valve, a ajouté Mme Gray, qui est membre de la Première Nation Aamjiwnaang, établie au début du trajet de l’oléoduc.

Les militants avaient prévu fermer manuellement l’oléoduc en tournant la grande roue bleue sur le site. Or, c’est Enbridge qui a interrompu le flot à distance par mesure de précaution lorsque la manifestation a commencé.

Le groupe a joint l’entreprise par téléphone en arrivant sur les lieux. Des représentants d’Enbridge et des policiers les ont rejoint peu après, et les trois militants ont été arrêtés, selon Mme Gray.

Lindsay Gray estime que les Premières Nations vivant près du trajet de l’oléoduc n’ont pas été consultées sur le projet, qui pose des risques environnementaux, selon elle.

Une manifestation semblable s’était déroulée à l’autre extrémité de la canalisation, au Québec, il y a deux semaines. Des militants avaient cette fois réussi à stopper eux-mêmes le flot.