Des vents violents causent des dommages et des pannes d’électricité au Québec

MONTRÉAL – Le sud du Québec a été frappé de plein fouet par de fortes rafales de vent, qui sont responsables de milliers de pannes d’électricité, en plus de causer plusieurs dommages, lundi soir.

Plusieurs avertissements météorologiques ont été lancés en début de soirée par Environnement Canada. Ainsi, Montréal, Québec, la Montérégie, la Mauricie et Lanaudière étaient toutes sous le coup d’un avertissement de vents violents «pouvant causer des dommages soufflent ou souffleront», a fait savoir Environnement Canada, qui indiquait que des bâtiments pourraient être endommagés et que le vent pourrait emporter des objets non fixés.

Une large portion du toit d’un immeuble résidentiel a d’ailleurs été emportée par des rafales violentes dans l’arrondissement Ville-Marie, en début de soirée. Un morceau de toit de 50 pieds est atterri au sol, mais n’a heurté aucun passant.

Jean Leblanc, chef aux opérations du Services des incendies de Montréal, a indiqué que de nombreux appels ont été effectués par des citoyens en lien avec des arbres ou de larges branches affaissés sur des poteaux ou des fils d’Hydro-Québec.

En soirée, Hydro-Québec rapportait environ 18 000 pannes sur l’ensemble du territoire québécois, principalement à Montréal et en Montérégie. Une porte-parole d’Hydro-Québec, Marie Maugin, a précisé qu’il y a avait un peu plus de 8000 clients touchés à Montréal, vers 20h30. Elle a attribué ces pannes aux rafales de vent ayant fait tomber des branches sur les fils électriques.

Elle n’était pas en mesure de dire à quel moment les citoyens pourraient retrouver l’électricité.

Un peu avant 21 h, l’avertissement de vent violent a été levé pour la grande région de Montréal, mais était maintenu à Québec, en Mauricie, dans le Centre-du-Québec

Ces conséquences sont le résultat d’une situation météorologique qualifiée «d’hautement inhabituelle» par Catherine Vallière, météorologue à Environnement Canada.

«Avoir une ligne d’orage qui passe sur le sud de la province avec de tels vents, c’est un phénomène très rare. On a même calculé des vents de 107 km/h à Montréal, ce qui est très élevé», a-t-elle indiqué lors d’un entretien avec La Presse Canadienne.

Le même phénomène météorologique a causé bon nombre de dommages aussi à Toronto, plus tôt dans la journée. Des dizaines de milliers de personnes étaient sans courant et plusieurs arbres sont tombés en raison des rafales.