Deux employés devront être présents en tout temps dans la cabine de pilotage

OTTAWA – Toutes les compagnies aériennes canadiennes qui transportent des passagers devront s’assurer qu’il y ait en tout temps deux membres d’équipage dans la cabine de pilotage, a décrété jeudi la ministre fédérale des Transports, Lisa Raitt.

Ce changement de règlementation, en vigueur dès l’annonce, survient à la suite de la tragédie de l’écrasement d’un avion de Germanwings dans les Alpes françaises.

«Si vous transportez des passagers, cela s’appliquera à vous», a-t-elle affirmé dans une annonce surprise faite à l’extérieur de la Chambre des communes.

On a appris, jeudi, que le pilote du vol Barcelone-Düsseldorf s’était retrouvé coincé à l’extérieur du poste de pilotage. Des enquêteurs français ont conclu que le copilote avait intentionnellement fait s’écraser l’Airbus 320 dans les montagnes, causant la mort de 150 personnes.

Mme Raitt a précisé que les deux membres de l’équipage ne devaient pas nécessairement être deux pilotes.

«Il faut qu’il y ait deux membres de l’équipage dans la cabine en tout temps», a-t-elle dit.

Air Canada et Air Transat avaient annoncé quelques minutes avant la ministre qu’ils adoptaient des politiques similaires. Mme Raitt a affirmé qu’Air Canada et WestJet appliqueraient immédiatement les changements.

Dans un communiqué, plus tôt jeudi, Air Canada a indiqué qu’il ne discutera pas des protocoles et de l’accès aux postes de pilotage puisqu’ils comprennent des mesures de sécurité.

Le transporteur aérien a aussi rappelé que les pilotes embauchés doivent tous se soumettre à une évaluation psychologique. Par la suite, ils passent des examens médicaux réguliers — deux fois par année après l’âge de 60 ans.

Commentaires
Laisser un commentaire