Deux employés d’une société de Vancouver sortent indemnes de l’attaque au Mali

MONTRÉAL – Deux employés d’une société minière établie à Vancouver sont sortis indemnes de l’attaque survenue vendredi dans un hôtel de Bamako, au Mali, a annoncé leur employeur.

Dans un communiqué, le chef de la direction de B2Gold, Clive Johnson, a révélé que les deux employés avaient été secourus par des soldats qui les avaient escortés hors du Radisson Blu jusqu’à un endroit sécuritaire.

Au moins trois autres Canadiens se trouvaient dans l’établissement hôtelier lorsque des extrémistes islamistes armés ont fait irruption peu avant l’aube, vendredi.

Un greffier de la Chambre des communes, un membre du personnel de l’Assemblée nationale et un avocat de la firme McCarthy Tétrault ont été pris en otages par les assaillants puis libérés, sains et saufs.

Vendredi, le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, ainsi que la ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, avaient indiqué dans une déclaration conjointe que tous les Canadiens dont la présence dans l’hôtel malien était connue avaient survécu à l’assaut sans subir de blessure.

Ils avaient aussi affirmé travailler en étroite collaboration avec l’ambassade du Canada au Mali et ses alliés afin d’assurer la sécurité de tous les Canadiens en sol malien.

L’attaque contre le Radisson Blu a fait au moins 20 morts, soit 18 clients et deux policiers, et autant de blessés.