Deux groupes opposés à la chasse à l’ours en Ontario sont déboutés par la cour

TORONTO – Un tribunal de l’Ontario a rejeté, mardi, la requête de deux groupes qui souhaitaient empêcher l’ouverture de la saison de la chasse à l’ours, jeudi, dans certaines régions de la province.

L’Alliance animale du Canada et Zoocheck Canada ont plaidé en vain que les mères ourses seront abattues par les chasseurs et que leurs oursons, devenus orphelins, finiront par mourir de faim ou être tués par des prédateurs.

Les deux groupes de défense des animaux avaient demandé une révision judiciaire et espéraient que la cour retarde au moins le début de la chasse, jusqu’à ce que le tribunal puisse se prononcer sur le fond.

Leur avocat a vainement plaidé que cette chasse violerait des dispositions du Code criminel relatives à la cruauté animale.

Le projet pilote de ramener la chasse à l’ours printanière en Ontario sera lancé jeudi, 1er mai. La chasse doit se tenir pendant six semaines dans huit régions où on a recensé le plus grand nombre d’incidents de sécurité publique impliquant des ours.

Un moratoire sur la chasse à l’ours avait été décrété en 1999 en Ontario.