Déversements: L’ONÉ demande les suggestions du public

VANCOUVER – L’Office national de l’énergie (ONÉ) fait un appel au public concernant la gestion des situations d’urgence par les entreprises pétrolières à l’occasion de déversements.

Le directeur de l’organisation Peter Watson en a fait l’annonce quelques semaines après qu’un vraquier eut laissé s’échapper plusieurs litres d’hydrocarbures près des côtes de Vancouver. Les autorités avaient été averties plusieurs heures après le début du déversement.

M. Watson a indiqué que l’ONÉ agirait de façon «sérieuse et modérée» après avoir reçu les suggestions des citoyens, qui ont jusqu’au 25 juin pour s’exprimer.

Il a annoncé cette nouvelle stratégie lors d’une conférence au Vancouver Board Trade, dans le cadre d’une tournée pancanadienne pour souligner l’importance, pour l’Office, d’assurer la sécurité du public, a-t-il soutenu.

L’ONÉ doit évaluer les programmes en matière de gestion des urgences des entreprises pétrolières — dont certaines ont formé une coalition pour divulguer publiquement leurs plans.

Vendredi dernier, les maires de la région de Vancouver ont critiqué l’ONÉ pour ne pas avoir puni les sociétés qui n’ont pas de plan d’urgence adéquat.

Laisser un commentaire