Discours en anglais en 2014: Couillard parlera en français à l’Arctic Circle

SAINT-GEORGES, Qc – Contrairement à ce qu’il avait fait l’an dernier, le premier ministre Philippe Couillard choisira le français plutôt que l’anglais lorsqu’il prendra la parole dans le cadre du forum international Arctic Circle, en Islande, en octobre prochain.

L’an dernier, invité au même forum, à Reykjavik, M. Couillard avait fait l’objet de nombreuses critiques en prononçant un discours uniquement en anglais.

Il avait justifié son geste, par la suite, en disant que de toute façon tout le monde était au courant que les Québécois parlaient français.

Et selon lui s’il s’était adressé à son auditoire en français, «personne n’aurait compris un mot de ce que je disais».

Cette fois, il a dit vendredi qu’il parlerait français, étant donné que la conférence offrait désormais un service de traduction simultanée, ce qui n’était pas le cas l’an dernier.

Questionné à ce propos en point de presse, M. Couillard a dit que son allocution serait «présentée en français».

L’Arctic Circle regroupe les pays préoccupés par le développement des régions nordiques de la planète. M. Couillard y avait présenté son Plan Nord.

En écoutant sa prestation, personne dans la salle ne pouvait se douter que le Québec était un État francophone.

«Si on est rendu au point où il faut dire aux gens que le Québec est francophone, on a un problème», avait répliqué le premier ministre, en point de presse, visiblement irrité d’avoir à justifier son choix.

«Tout le monde sait que les Québécois parlent français», avait-il ajouté, quand les journalistes cherchaient à savoir pourquoi il agissait de la sorte. Il avait mis fin abruptement au point de presse.

Traditionnellement, quel que soit l’auditoire, le chef du gouvernement québécois prend soin d’insérer au moins quelques paragraphes dans la seule langue officielle du Québec dans tous ses discours, sur la scène internationale.